Comment vivre en héros ?

Comment vivre en héros ?

Fabrice Humbert

Gallimard

  • 25 octobre 2017

    vie moderne

    La question que pose l’auteur n’est pas primordiale pour moi (Daniel Balavoine « Je n’suis pas un héros, un héros-os »). J’ai pourtant lu ce roman avec plaisir, m’attachant aux personnages. Et en plus, je n’aime pas la boxe !

    Mais l’auteur a su tirer le meilleur de ce sport et me faire commencer à l’apprécier dans son aspect technique.

    J’ai aimé le personnage de Tristan, qui se débat avec son père et sa volonté de faire de lui un héros.

    J’ai aimé Juliette, en rébellion contre son père Tristan ; Alexandre dont le bégaiement l’empêche de créer des liens avec son père.

    En refermant ce roman, je me suis demandé si l’auteur, plutôt que d’interroger le concept de héros, n’avait pas plutôt interrogé la figure du père. De là à lier les deux….

    J’ai aimé Marie qui tente de maintenir la cohésion de sa famille, sans succès.

    J’ai aimé les personnages secondaires : Sen, les beaux-parents de Tristan, et bien sûr Bouli.

    J’ai aimé que l’auteur me parle de la violence dans l’antiquité, et l’amène sur le terrain moderne. Son personnage principal est plutôt pacifiste et croit à la victoire des purs. Malheureusement, la société ne fonctionne pas comme cela. L’amour, peut-être…

    Ou le vieux rêve de la littérature : la restauration de la pureté (p.239).

    Il y a quantité d’autres sujets dans ce roman (beau-papa député socialiste qui devient ultra-libéral une foi la droite revenu au pouvoir, l’amitié plus forte que les imbéciles…), je ne pourrai les écrire tous et vous laisse découvrir ce roman riche et passionnant.

    L’image que je retiendrai :

    Celle du chalet des parents de Marie où elle emmène Tristan qui n’avait jamais vu la montagne.

    http://alexmotamots.fr/comment-vivre-en-heros-fabrice-humbert/


  • 22 septembre 2017

    Conseillé par Marie-Laure

    Comment vivre en héros ou comment une seule action peut influencer le reste de votre existence ? C'est tout le sujet de ce formidable roman qui vous happe dès les premières pages.

    Tristan Rivière a grandi à Aulnay-sous-Bois. Son père, Marcel, ouvrier et communiste est un ancien résistant. Il élève ses fils dans l'idée de l'héroïsme et les oblige à pratiquer la boxe, sa grande passion. À l'âge de 16 ans, Tristan va décevoir les aspirations de son père. Alors qu'il prenait le métro avec son entraîneur Bouli, celui-ci, comme à son habitude, provoque une bagarre. Au lieu de l'aider, Tristan décide de l'abandonner à son triste sort. Devenu professeur d'Histoire, cet acte de lâcheté qui l'a profondément marqué a fait de lui un être isolé et vulnérable. Lorsqu'il rencontre sa femme, c'est le regret de cette scène qui le pousse à se comporter cette fois-ci « en héros ». Il lui faudra « 38 secondes » pour inverser le cours de son existence. Fabrice Humbert dissèque ici les vies ordinaires : comme une action, un choix ou une hésitation peut faire dérailler votre parcours ou au contraire, lui faire prendre une meilleure direction. L'auteur interroge aussi ceux qui ont fait notre Histoire. Tous ces grand hommes étaient-ils de véritables héros ou des hommes cupides qui avaient soif de pouvoir ? Un livre captivant et intelligent. La vie d'un homme ordinaire qui voulait se voir en héros et une extraordinaire histoire d'amour !

    © Revue Page des libraires N°185 – Rentrée littéraire


  • 11 septembre 2017

    Découverte Française

    " Ce roman est ambitieux, brasse les histoires personnelles sur une cinquantaine d'années, dresse une peinture assez juste de l'évolution socio-économique allant d'une certaine conception du socialo-communisme en France jusqu'à l'actuelle mondialisation néo-libérale et ses effets sur les gens.
    Ambitieux, mais l'émotion surgit régulièrement au fil des pages et souvent de manière inattendue. Et une impression étrange d'approcher, par minuscules moments, cette idée du "destin" qui guide la plume de l'auteur... "


  • par (Libraire)
    2 septembre 2017

    Comment vivre en héros ?

    Tristan né et élevé dans une banlieue du 93 par un père communiste ancien résistant et adorateur des voitures Citroën et des boxeurs, vit sa jeunesse dans le culte du héros. Un évènement survenu à l’âge de 17 ans va lui démontrer que ce n’est pas simple d’être un héros.
    Tristan va bâtir sa vie en essayant d’être un héros. Il réussit parfois. Mais un geste héroïque peut cacher des attitudes beaucoup plus médiocres.
    Fabrice Humbert décrit notre société sans complaisance ou l’idéologie et la pureté se mêlent aux compromissions et à l’argent.


  • par (Libraire)
    28 août 2017

    Tristan grandit à Aulnay-sous-Bois entre un père héros de la Résistance et une mère effacée. A 10 ans d’intervalle des rencontres dans le métro vont faire basculer sa vie, mais de quel côté ? Héros ou lâche ? A travers les vies possibles de Tristan, Fabrice Humbert tisse le portrait de notre société, des choix de vies que nous faisons et qui nous permettent de savoir qui nous sommes. Un des meilleurs romans français de la rentrée !Valérie


  • par (Libraire)
    19 août 2017

    Passions de la violence

    Le héros de ce livre est un pacifique. Toute sa vie il fuira la violence. Pourtant, il la croisera à chaque moment important. Son père, dont le rôle dans la résistance semble avoir été important, voulait faire de lui un boxeur. Son entraîneur cherchait la bagarre dès qu'il sortait de la salle de boxe. Il rencontrera sa femme dans un contexte pour le moins tendu. Son fils voudra devenir soldat d'élite. Sa fille se lancera dans une finance sans fioriture. Lui-même, aspiré par la politique locale, devra s'imposer sans délicatesse excessive ...
    La violence est le personnage central de ce livre sans doute, elle suit les personnages au plus près et les rattrape sans coup férir, elle est une part de la vie même.