• 11 décembre 2017

    Les liens secrets

    J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman même si je l'ai trouvé un peu inégal dans la narration et l'histoire elle-même. Paul est un personnage sympathique et agaçant, ceux qui gravitent autour de lui sont à l'avenant. Bien-sûr, on attend avec impatience David Bowie et là, petite déception ...
    Jean-Michel Guenassia est un auteur qui ne cesse de me surprendre et j'aime çà, cette capacité à entraîner le lecteur dans des sujets inattendus avec des personnages ambigus. Un joli regard sur notre société et sur les liens - sacrés ou non - qui nous unissent.


  • par (Libraire)
    30 octobre 2017

    Une relation sensible

    En abordant les thèmes de la famille homosexuelle, de l'androgynie et des milieux lesbiens, Jean-Michel Guenassia s'engageait sur un terrain romanesque périlleux tant les débats sur ces sujets sont houleux et les clichés nombreux. Loin de chuter sur ces écueils, il les détourne et les renverse en offrant le roman sensible d'une relation entre un fils adolescent androgyne et sa mère homosexuelle, tatoueuse par ailleurs, forte en gueule aussi mais profondément blessée par son passé, sa jeunesse, sa famille. C'est le roman de l'adolescence, du passage à l'âge adulte, temps privilégié où toutes les questions se posent, où tous les possibles s'entrouvrent et où les blessures peuvent devenir profondes. Que signifie devenir adulte ? Les personnages sont formidables, attachants, les situations bien vues et bien menées, drôles aussi. Quant à savoir pourquoi David Bowie influence la destinée des jeunes filles, laissons à chacun le plaisir de le découvrir...


  • 26 août 2017

    famille

    Encore un roman qui contient dans son titre le nom de l’artiste androgyne et qui nous parle….. de la famille.
    Celle-ci est très moderne : deux femmes – Lena et Stella – élèvent Paul à la silhouette efféminée, le narrateur.
    Si j’ai aimé Lena et son caractère bien trempé de râleuse tatoueuse pour femmes en Harley Davidson, je dois avouer que le personnage de Paul m’a ennuyé.
    J’ai trouvé étrange que ce jeune homme qui jamais ne pose de questions sur son père se mette soudain en fin de récit à sa poursuite.
    Le roman tourne autour du personnage de Paul, jeune homme que j’ai trouvé un peu falot à mon goût.
    Je pense qu’il ne me restera pas grand chose de ce roman dans quelques mois.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la rencontre entre Lena et le fameux M. Bowie.

    http://alexmotamots.fr/de-linfluence-de-david-bowie-sur-la-destinee-des-jeunes-filles-jean-michel-guenassia/


  • par (Libraire)
    7 août 2017

    Sans contrefaçon

    Paul,17 ans au physique androgyne vit avec sa mère tatoueuse et sa compagne restauratrice. Rapidement en marge du système scolaire, il se plaît à jouer du piano dans le restaurant de sa belle-mère. Souvent pris pour une fille, ce remake de "Guillaume et les garçons à table" oscille tendrement entre la quête de soi et la recherche de ses origines. Les personnages de Jean-Michel Guenassia sont aussi attachants qu'originaux et c'est avec beaucoup d'altruisme qu'il traite ici la question du genre.
    Un joli roman qui fait également la part belle à la musique.