Faire mouche

Faire mouche

Vincent Almendros

Les Éditions de Minuit

  • par (Libraire)
    10 juillet 2018

    Parfait, petit régal !

    Un retour au bercail après de nombreuses années d'absence + un famille glaçante + des secrets inquiétants : Une ambiance pesante & sinistre !


  • par (Libraire)
    16 avril 2018

    On aime !

    Vincent Almendros écrit des textes courts mais tout est dit avec justesse ! Aucun mot de trop. C'est parfait !


  • par (Libraire)
    22 mars 2018

    Faire mouche

    Après des années d’absence, Laurent revient dans son village natal pour le mariage de sa cousine. Alors qu’un air de fête devrait se faire sentir, une atmosphère pesante s’insinue petit à petit dans la maison familiale : un oncle taiseux, des rumeurs étranges, un mystère qui s’épaissit nous font glisser vers le roman noir.

    Un texte court, à l’écriture concise, comme souvent chez Minuit. Un petit roman à lire d’une traite, sans pause, pour être pleinement dans le récit, jusqu’au dénouement. Si ce n’est pas le premier ouvrage de Vincent Almendros, c’est, pour moi une découverte qui me donne envie d’en lire d’autres. A découvrir.


  • 20 mars 2018

    Il me fallait maintenant affronter le deuxième roman de l'auteur, avec forcément la peur d'être déçue. Mais l'histoire d'amour continue encore un peu. Ce ne fut pas aussi intense que le premier rendez-vous mais j'ai pris un réel plaisir à rencontrer Laurent et à tenter de comprendre un à un les mystères qui l'entourent: pourquoi retourne-t'il dans le village de son enfance avec une femme qui s'appelle Claire mais qu'il nomme Constance? Qui est vraiment cette mère qui lui a un jour fait boire de l'eau de javel? Qui sont ces couples mis en scène dans le roman?
    On tourne autour des questions, on sent se tisser la toile, surtout quand on connait déjà l'univers de Vincent Amendros et déjà on tente de percer les mystères de l'auteur. Pourquoi ce thème récurrent (oui, deux fois sur deux, ça devient récurrent), de l'enfant et de sa paternité, d'autant qu'ici le thème est décliné de deux manières? L'idée de filiation est omniprésente. Je ne peux pas beaucoup développer car c'est un roman qui mérite de ne pas être dévoilé mais c'est un auteur qui, sans aucun soute, doit être découvert. Si la forêt est sans nul doute le décor majeur de ce roman, c'est tout de même la scène de la baignade dans le lac qui me restera (l'eau est définitivement mon élément). On retiendra aussi de nombreuses images, celle des mouches et des urnes mortuaires notamment. On ne va pas se quitter tout de suite, Vincent Almendros et moi.


  • par (Libraire)
    1 mars 2018

    Bon roman

    Laurent se rend dans sa région natale pour assister au mariage de sa cousine. L’occasion pour lui de rejoindre sa famille, quelle famille !
    D’une banale histoire, Vincent Almendros nous embarque dans les plus sombres recoins de l’âme humaine.

    Anne.


  • par (Libraire)
    21 février 2018

    Un coup de maître

    Quand les mensonges pèsent comme une chape de plomb sur une histoire familiale torturée.

    Un roman mené comme un thriller où Laurent et Claire vont tenir le rôle d'un couple uni face à une famille en décrépitude. Mais englués dans le mensonge, la peur s'installe. Le suspense tient en haleine jusqu'à la dernière ligne avec les non-dits, les silences et les secrets de famille.


  • par (Libraire)
    31 janvier 2018

    Ciselé.

    Ce roman dense, ciselé, va vous retourner comme une crêpe !
    Dès les premières lignes, le malaise s'installe. Construit comme un thriller, l'auteur "fait mouche". Une écriture cinématographique. Un vrai plaisir de lecture.


  • par (Libraire)
    30 janvier 2018

    Génial !!

    Laurent revient sur les lieux de son enfance à l’occasion du mariage de sa cousine qu’il n’a pas vue depuis des années, tout comme le reste de sa famille. Il est accompagné de son épouse enceinte Constance… qui en fait s’appelle Claire. Dans une atmosphère digne d’un Chabrol, Vincent Almendros décortique cette famille, ses secrets, ses non-dits, ses mensonges. "Faire mouche" est un roman noir terriblement prenant, jusqu’à cette fin à couper le souffle ! Génial !!!


  • par (Libraire)
    29 janvier 2018

    Après des années, le narrateur est de retour dans son village natal, il retrouve la maison familiale marquée par des non-dits et des blessures mal cicatrisées.
    La lecture des romans de Vincent Almendros est particulièrement excitante et captivante, un univers dans lequel on plonge rapidement, qui se lit d'une traite.
    Un roman noir moderne avec un coup de théâtre final réussi!


  • par (Libraire)
    18 janvier 2018

    Eclipse

    Roman d'ambiance volontairement très provinciale dans un village en désertion, en décrépitude au cœur d'une France rurale oubliée. L'oubli volontaire comme thème central du roman tandis que les souvenirs resurgissent malgré eux, malgré soi. L'oubli et le manque. L'absence dévastatrice et désastreuse dans un décor vétuste et vieilli où les mouches annoncent peut-être le pire à venir. Une multitude de détails précis se pose en contraste des silences et des non-dits ressassés comme pour mieux masquer l'impensable, se dérober.


  • par (Libraire)
    18 janvier 2018

    Le coup du lapin

    Vincent Almendros...quelle finesse ! Il joue avec nous, lecteurs, dans ce roman ! Nous accompagnons Laurent qui n'est pas accompagné de Constance mais de Claire au mariage d'un membre de sa famille perdue en rase campagne. Et là... Coup de théâtre ! Maîtrise de l'art du récit dans cette fiction qui réinvente les limites entre roman de littérature et roman noir...

    Elisabeth


  • 11 janvier 2018

    Bienvenue dans ce court roman à l'atmosphère lourde et mystérieuse, humide et sombre que le lecteur traverse comme en apnée, en cherchant à écarter les faux semblants, à disséquer le silence, le mensonge. Un retour au pays, vers sa famille ou ce qu'il en reste. Et surtout une plongée dans un esprit un brin torturé... Bien joué !