Fils du feu

Fils du feu

Guy Boley

Folio

  • 17 février 2021

    Dehors, le linge bouge. Un vent léger l'effleure et cela suffit à faire onduler les draps et les vêtements et à parfumer l'air d'effluves de lessive. La forge, c'est autre chose. Ce n'est plus la douceur d'un tissu, c'est la dureté d'un coup de marteau sur la ferraille. Le feu, la chaleur, le métal qui fond, et enfin, l'arc de métal. La flèche de métal. Celle qui part et ne revient pas. Comme lui, ce petit garçon. Ce petit frère. Il s'en est allé, si tôt, si vite, et ne reviendra pas. Est-ce que faire comme s'il était toujours là le fera revenir ? Ou bien, est-ce une façon de lui rendre hommage ? Peu importe. Sa mère continuera à lui servir une assiette le soir, au dîner, à changer ses draps, à l'embrasser le soir, à lui acheter de nouveaux livres pour la rentrée scolaire. Peu importe. Et son frère continuera à raconter à sa mère à quel point ils continuent à communiquer et à bien s'entendre malgré la distance qu'il y a entre eux, puisqu'ils ne sont pas dans la même ville pour leurs études. Et il sera ravi d'avoir un neveu, si ravi. Il l'imagine déjà, petit garçon aux boucles blondes. Et un jour, ils chanteront de nouveau. Et il les peindra. Et il les rejoindra bientôt.

    Très beau.


  • 30 octobre 2019

    Une enfance marquée par la forge du père, la lessive des femmes, la mort du frère, la folie douce de la mère....Un des plus beaux textes de la rentrée littèraire 2016.


  • par (Libraire)
    12 avril 2018

    Un livre tout simplement superbe, d'une poésie rare où l'on découvre l'enfance dans une forge. Toutes les sensations sont magnifiées, l'humour n'est pas absent ; la deuxième partie laissant place à un ton plus grave... A lire absolument !