Conseils de lecture

Tout ce bleu
22,50
par (Libraire)
27 novembre 2019

Percival Everett

Comme à son habitude, Percival Everett se renouvelle pour nous proposer sans doute l'un des livres les plus personnels de l'auteur, qui est aussi peintre. Il écrit comme on fait un fond, puis une esquisse, puis des sujets. Comme on vit une vie.


Cadavre exquis
19,00
par
29 août 2019

Il est l'heure de passer à table, cher Hannibal Lecte(u)r...

Une fiction spéculative atrocement réussie où l'acte fondateur d'une civilisation - manger - repose sur de la pure barbarie.

Aux côtés du personnage principal, employé dans un abattoir, nous remontons toute la chaîne de ce nouveau commerce de la chair, puisqu'à l'heure de l'immondialisation, le cannibalisme désormais normalisé à coup de supercheries linguistiques, promet de juteux profits...

L'expression "l'exploitation de l'homme par l'homme" prend ici tout son sens. De quoi faire tomber quelques certitudes sur les privilèges que l'homme s'octroie à disposer des autres espèces tout comme de la sienne d'ailleurs... "Tous les animaux sont égaux, mais il y en a qui le sont plus que d'autres", écrivait déjà Orwell.

A relire côté fiction, La Ferme des Animaux de George Orwell et côté philosophie, La Libération Animale de Peter Singer. Vous voilà servi.


Une bête au paradis
18,00
par (Libraire)
20 août 2019

L'histoire d'une lignée de femmes: la grand-mère et la petite-fille qui renoncent à leur vie pour une terre, celle de la ferme du Paradis, comme une malédiction. Quasiment une tragédie grecque, presque un conte intemporel sous forme d'un huis clos au Paradis. Poignant!


Rose désert
19,00
par (Libraire)
20 août 2019

A nouveau une belle sensibilité dans ce nouveau roman de Violaine Huisman, (Fugitive parce que reine, où elle racontait la bipolarité de sa mère). A l'occasion d'une rupture amoureuse, elle reprend l'inspection familiale qui dérive inexorablement vers le suicide de sa mère. Elle se raconte avec sincérité, entre une errance africaine et le souvenir de sa mère, tentant d’épuiser sa culpabilité.


Les Choses humaines
21,00
par (Libraire)
20 août 2019

Claire et Jean Farel ont réussi. Ils naviguent dans la sphère médiatique. Jusqu'au jour où leur vie va basculer quand leur fils va être soupçonné de viol. On suit la mécanique implacable de cette chute familiale au travers de l'enquête puis du procès d'Alexandre. Un excellent roman qui s'inscrit dans l'actualité mais sait également trouver sa place dans une réflexion plus authentique sur le sens de la vie.