Chez la reine de Saba, Chronique Éthiopienne
EAN13
9782379184598
Éditeur
Coédition NENA/Les Éditions Arambook
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Chez la reine de Saba

Chronique Éthiopienne

Coédition NENA/Les Éditions Arambook

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782379184598
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    9.49
Le pays de Judée connut un Roi qui avait de l'amour pour les siens, régnait
avec sa loi et son code sur Jérusalem. Quand Salomon voulut bâtir la Maison de
Dieu, il fit appel à tous les commerçants du monde, d'Orient, d'Occident, du
Nord et du Sud afin qu'on lui apportât tous ce qu'ils avaient tout en
promettant de payer double. Tamrin, chef des commerçants de Makeda, la reine
de Saba, chargea cinq cent vingt chameaux à destination de Jérusalem. En
admirant la science du Roi Salomon et, à son retour au pays des Métis avec de
glorieux présents offerts par le Roi, Tamrin fit part de sa découverte à la
Reine. Il dit ce qu'il avait vu et entendu de Salomon. Comment le Roi jugeait
et parlait avec pureté, ordonnait ce qui est droit, répondait avec humilité
quand on l'interrogeait, ignorait le mensonge, avait envoyé partout des
messagers afin d'attirer chez lui les commerçants du monde. Il lui présenta
tout ce que Salomon lui avait confié pour elle. Après que la Reine Makeda eut
entendu tous les récits du chef des commerçants, son âme s'attacha à Salomon.
Elle prépara pour son voyage tout ce qui était indispensable ainsi que des
présents pour le Roi. La Reine Makeda arriva à Jérusalem et elle offrit au Roi
beaucoup de choses qu'il désirait. Et lui, de son côté, il l'honora. Il lui
donna un palais près du sien, il allait chez elle et se confessait et, elle
aussi allait chez lui et se confessait à lui. D'heure en heure elle
connaissait mieux sa science, sa justice, sa gloire, sa beauté et sa douceur.
Elle enfermait ces choses dans son cour. La Reine Makeda dit au Roi Salomon :
Mon Seigneur, vous êtes heureux, car vous êtes doué de Science et de Sagesse
J'aurais désiré être dans vote palais la plus petite de vos servantes, afin
d'y laver vos pieds, d'entendre votre parole et de vous obéir. Le Roi Salomon
répondit : La Sagesse vient d'éclore en vous pour vote bonheur, et quant à la
Science dont vous me parlez, je la tiens de Dieu à qui je l'ai demandée. Ayant
entendu ces paroles, la Reine Makeda dit à Salomon : Combien votre parole me
donne de joie, comme votre bouche me verse la rosée! Apprenez- moi qui je dois
adorer. Salomon répondit : En vérité, il faut adorer le Dieu qui a fait le
Ciel et la Terre, la Mer, le Soleil, la Lune, les étoiles, les planètes, les
éclairs, le tonnerre, les pierres, les arbres, les animaux, les hommes, les
bons comme les méchants. C'est lui seul que nous prions, car il a créé
l'Univers des Anges et des Hommes. Après que la Reine Makeda fut restée six
mois à Jérusalem, elle exprima le désir de repartir pour son pays à Salomon.
Le Roi réfléchit dans son cour et pensa : Cette femme pleine de beauté est
venue vers moi de l'extrémité de la terre. Qui sait, si ce n'est pas la
volonté de Dieu que j'aie un fruit en elle? La Reine Makeda arriva dans son
pays. Neuf mois et cinq jours après qu'elle eût quitté le roi Salomon, elle
mit au monde un fils. Elle l'avait appelé Baina-Lekhem, c'est-à-dire le Fils
du Sage. Par sa naissance, Makeda était résolue à clore avec son règne la
lignée des Femmes-Reines. Elle avait décidé d'abdiquer elle-même entre les
mains de son fils.
S'identifier pour envoyer des commentaires.