Une vie minuscule / roman
  •  
EAN13
9782081412699
ISBN
978-2-08-141269-9
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
Littérature française
Nombre de pages
352
Dimensions
22 x 14 x 2 cm
Poids
360 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

«Tout autour, un parc et ses séquoias si grands pour mes yeux d'enfant que je me dis qu'avec ces sapins-là, le ciel n'est pas si loin. Je descends de l'ambulance. Tristesse et joie sont dans mes poches? Tout va bien. Mais non, que dis-je : à l'abordage, à la conquête!»
Phérial a quatre ans et s' apprête à entrer dans un orphelinat pour enfants en régression. Loin de se douter que le chemin sera périlleux, il traverse sa réalité d'enfant abandonné en se jouant comme il peut du cortège des misères sans fin, des familles d'accueil, des éducations
aux mille règles, mille abus, mille mensonges.
Ne perdant jamais de vue son désir profond : retrouver peut-être, un jour, sa maman, il avance sans relâche et au cours de ses péripéties rencontre trois femmes d'exception. Trois fées, n'est-ce pas d'excellent augure pour que l'enfant puisse devenir le fils du père, le fils de la
mère puis l'homme qu'il doit être?

Récit initiatique des temps modernes, Une vie minuscule est un premier roman dans lequel la poésie, portée par une magistrale fureur de vivre, gifle tour à tour déception et tristesse.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

11 avril 2018

Une enfance

On entre dans la vie de Phérial lorsqu'il a quatre ans. Son passé déjà lourd de chagrins lui vaut quelques "étiquettes": grande prématurité, nervosité, colères qui le mènent dans un établissement pour orphelins " en régression". Et puis de rencontres ...

Lire la suite

Une vie minuscule
Avec Philippe Krhajac
Le , L'&

On pense à Dickens ou à Malot forcément. Sauf que le jeune héros est de notre temps, l'écriture aussi et l'émotion tout à coup nous concerne différemment, nous parle des enfants que nous étions. Étrangement aussi, le livre grandit avec ce jeune garçon de l'assistance publique, où la confusion des drames qu'il vit, les douleurs sans mot de celui qui ne sait pas ce que veut dire d'avoir des parents, se devinent plus qu'ils ne s'expliquent, puis se ressentent sans trop se dire. Comédie humaine sans concession mais souvent très drôle, c'est un premier roman très intense.