EAN13
9782849905906
ISBN
978-2-84990-590-6
Éditeur
Des Equateurs
Date de publication
Collection
ESSAIS
Fiches UNIMARC
S'identifier

La famille contre les algorithmes

Des Equateurs

Essais

Indisponible
Amazon nous propose des livres sur des sujets qui nous intéressent. Netflix nous recommande des films proches de ceux que nous avons déjà vus. Nos amis de Facebook et Twitter postent des liens vers des articles avec lesquels nous sommes déjà d'accord. Alors qu'aux repas de famille, nous sommes assis à côté d'un cousin qui n'a rien de commun avec nous.

La famille porte injustement une réputation rétrograde alors que, à la différence des algorithmes, elle réclame bien plus d'ouverture d'esprit et vous contraint à fréquenter des personnes que vous n'avez pas choisies. Les enfants de soixante-huitards parlent de leur « famille de copains », de leur « famille de cœur ». Pour signaler sa proximité, on dit d'un très bon copain qu'il est « comme un frère ». Mais, un ami n'est-il pas justement le contraire d'un frère ou d'une sœur, avec qui on ne s'entend pas nécessairement et que l'on n'a pas forcément envie de voir ?

Et si les réseaux sociaux et les algorithmes étaient les réacs de l'affaire, les nouveaux Rotary Clubs nous promettant de ne plus être en contact qu'avec ceux qui nous ressemblent ? Alors que les réunions de famille, en mêlant bobos et cousins en pantalon tergal, nous demandent bien plus d'ouverture d'esprit. Et si la famille était le dernier endroit où cohabitent des avis divergents ?

Plusieurs figures politiques ont dit avoir changé d'avis sur le mariage gay après avoir discuté avec leurs enfants. En 2004, le tandem Bush-Cheney se faisait réélire en faisant campagne contre le mariage gay. L'année suivante, la fille homosexuelle du vice-président attendait un enfant avec sa compagne. C'est un aperçu de ce que beaucoup de familles peuvent vivre.

« Issue d'une famille nombreuse (18 oncles et tantes, 40 cousins), je compte parmi les miens une start-uppeuse parlant cinq langues, un hippie vivant sous un tipi, Miss Montreuil-sur-Mer, un père de famille gay et catholique, un militant énervé de « la Manif pour Tous », une convertie à l'Islam, un petit Leo devenu Léa, un polytechnicien et des déscolarisés, un toxicomane sexagénaire et des vegans ayurvédiques, des électeurs d'Eva Joly comme de Marine Le Pen. La France donc. Une France qui ne se fréquenterait pas forcément si elle ne faisait pas partie de la même famille. »
S'identifier pour envoyer des commentaires.

    Guillemette Faure
    Avec Guillemette Faure
    Le , L'&

    Amazon nous propose des livres sur des sujets qui nous intéressent. Netflix nous recommande des films proches de ceux que nous avons déjà vus. Nos amis de Facebook et Twitter postent des liens vers des articles avec lesquels nous sommes déjà d'accord. Alors qu'aux repas de famille, nous sommes assis à côté d'un cousin qui n'a rien de commun avec nous. La famille porte injustement une réputation rétrograde alors que, à la différence des algorithmes, elle réclame bien plus d'ouverture d'esprit et vous contraint à fréquenter des personnes que vous n'avez pas choisies. Les enfants de soixante-huitards parlent de leur « famille de copains », de leur « famille de cœur ». Pour signaler sa proximité, on dit d'un très bon copain qu'il est « comme un frère ». Mais, un ami n'est-il pas justement le contraire d'un frère ou d'une sœur, avec qui on ne s'entend pas nécessairement et que l'on n'a pas forcément envie de voir ? Et si les réseaux sociaux et les algorithmes étaient les réacs de l'affaire, les nouveaux Rotary Clubs nous promettant de ne plus être en contact qu'avec ceux qui nous ressemblent ? Alors que les réunions de famille, en mêlant bobos et cousins en pantalon tergal, nous demandent bien plus d'ouverture d'esprit. Et si la famille était le dernier endroit où cohabitent des avis divergents ?