Révolution fraternelle, Le cri des pauvres
EAN13
9782375950760
ISBN
978-2-37595-076-0
Éditeur
Indigène éditions
Date de publication
Collection
Ceux qui marchent contre le vent
Nombre de pages
40
Dimensions
21 x 13 x 0 cm
Poids
64 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

L'audacieux pari de ce petit livre est de reconstruire - nous reconstruire - à partir des plus démunis. Ces « personnes pauvres » - aujourd'hui 14 % de la société française -, nous dit Véronique Fayet, osent souvent ce que nous n'osons pas, entravés par les préjugés à leur encontre. La révolution fraternelle est à ce prix. Face à une économie outrancièrement financière, face aux extrêmes à l'affût. Ce livre doit beaucoup aux 70 000 bénévoles du Secours catholique, aux 1 362 770 personnes qu'ils ont accompagnées, écoutées. Il était l'heure d'un tel manifeste : un livre de chair, un livre de vie, où les savoirs des plus démunis se croisent avec les savoirs d'experts et de ces bénévoles. Mais ce cri qu'entend l'auteure n'est pas seulement celui des pauvres, c'est aussi celui de la planète et de la démocratie menacées.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Le , L'&

Véronique Fayet donne à entendre la voix des plus précaires dans un livre percutant qui s’inscrit au cœur de l’actualité : « Révolution fraternelle, le cri des pauvres ».
En France, la pauvreté touche 8,8 millions de personnes, dont 3 millions d'enfants, soit 14 % de la population française aujourd’hui.
Révolution fraternelle, le cri des pauvres amène le citoyen à une véritable prise de conscience des causes de la pauvreté de nos jours, au niveau international et national. Les principaux enjeux de transformation sociale aujourd'hui tels que la protection sociale, le système financier et bancaire, l’écologie et les migrations y sont abordés de manière simple et accessible.
Véronique Fayet rappelle l’importance de l’entraide et de la rencontre avec les personnes en situation de pauvreté et déconstruit les préjugés qui les poursuivent.
L’auteure interpelle les citoyens et les élus pour les inciter à œuvrer pour la solidarité. Elle dénonce l’absurdité et les failles de notre système actuel tout en proposant des solutions pour parvenir à monde plus juste et fraternel.