L'ambassadeur et le siège, Sarajevo 1993-1995
1 autre image
Éditeur
Fauves Editions
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'ambassadeur et le siège

Sarajevo 1993-1995

Fauves Editions

Offres

  • AideEAN13 : 9791030217131
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    22.99

  • AideEAN13 : 9791030212730
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    22.99

  • AideEAN13 : 9791030217131
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    22.99

Autre version disponible

Conflit ethnique ? Bataille tribale, guerre de religion, combat pour des
territoires ? La Guerre en Bosnie Herzégovine revêt de multiples contours et
connait son paroxysme avec le siège de Sarajevo. La capitale est alors
encerclée par les Bosno Serbes et la vie quotidienne de ses habitants
bouleversée. Coupés du monde extérieur (ravitaillement aléatoire, manque
d'eau, de gaz et d'électricité), sous la menace constante des snipers et des
bombes, les Sarajéviens ont pourtant maintenu une vie culturelle intense,
soutenus par un humour ravageur. Siège de Mostar par le « clan des
Herzégoviniens », siège de Bihac par les Serbes, nettoyage ethnique par les
Bosno Serbes de la Bosnie orientale (massacre de 8000 Bosniaques à
Srebrenica)... Au nez et à la barbe de milliers de Casques bleus, incapables
d'endiguer la violence, cantonnés à distribuer l'aide humanitaire, quand leur
préoccupation première n'était pas d'assurer leur propre sécurité. Observateur
privilégié de ces événements historiques - ambassadeur de France en Bosnie
Herzégovine de 1993 à 1995 et fin connaisseur de ce pays qu'il a sillonné sans
relâche - Henry Jacolin analyse les crises qui ont jalonné la guerre. Il
convoque l'histoire, présente dans les Balkans jusqu'à l'obsession ; la
géographie ; la démographie, qui seule explique les mille guerres locales ou
encore la politique ; et analyse le rôle de la communauté internationale et
l'impuissance des grands pays à régler ce conflit. Fort de ses contacts avec
les dirigeants de toutes les parties en guerre, mais aussi avec les généraux
commandant la force de l'ONU et avec la population dont il parle la langue, il
tente de dénouer l'écheveau complexe de la guerre qui a ravagé la Bosnie
Herzégovine de 1992 à 1995.
S'identifier pour envoyer des commentaires.