Amour propre
EAN13
9782709664134
ISBN
978-2-7096-6413-4
Éditeur
JC Lattès
Date de publication
Collection
Romans contemporains
Nombre de pages
250
Dimensions
21 x 13 x 2 cm
Poids
325 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

Giulia n’a hérité de sa mère que son prénom, italien comme elle, et son amour pour Malaparte. Elle a grandi seule avec son père et avec les livres du grand écrivain. Elle est devenue mère, elle est devenue professeure d’université, spécialiste de Malaparte. Ses enfants ont grandi, ils ont encore besoin d’elle,  mais c’est elle qui a besoin de vivre sans eux maintenant  : elle ne fuit pas comme sa mère a fui dès sa naissance, elle fuit pour comprendre ce qu’elle a hérité de cette absente, ce qu’elle a légué, elle, mère si présente, à  ses enfants.
Elle répond à l’invitation d’un ami universitaire et part seule à la Villa Malaparte à Capri pour écrire un livre. L’œuvre du grand écrivain, ce qu’elle lit, découvre de l’auteur dans cette maison mythique, sa solitude, le silence de la maison où sont passés tant d’hommes et de femmes qu’elle admire, tout cela sert sa quête  : quelle mère a-t-elle été, quelle éducation a-t-elle reçu et a-t-elle donné  ? Et une question plus grave et plus essentielle  peut-être  : a-t-elle aimé ses enfants  ? Les aiment-elles tout en regrettant la vie qu’elle aurait pu avoir sans eux  ? Etait-elle faite pour être mère ou est-elle faite comme sa mère pour la liberté, l’absence de responsabilités  ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

3 avril 2019

famille

Ce roman pose la question de la maternité : comment vivre alors que l’on se rend compte qu’avoir des enfants ne nous a pas épanouie ? Guilia arrive à un moment de sa vie où elle a besoin de faire ...

Lire la suite

22 mars 2019

Mère de trois adolescents qu’elle élève seule depuis presque dix ans, Guilia a toujours tout fait pour eux. Travailler et être mère en même temps comme tant d’autres femmes sans se plaindre ou sans rechigner. Il aura fallu que ses ...

Lire la suite

avec Sylvie Le Bihan pour Amour propre et Mazarine Pingeot pour Se taire (sous réserve)
Avec Sylvie Le Bihan , Sylvie Le Bihan
Le , L'apostrophe

Ses garçons ont grandi, et ils décident de prendre une année sabbatique plutôt que d'entamer des études. Entre déception et soulagement, Gulia va enfin vivre autrement qu'en étant mère. Ecrire un livre sur Malaparte, en résidence dans la fabuleuse villa où a été tourné "Le mépris" de Godard, avec Bardot et Piccoli.
Elle reviendra sur ce qu'est être mère quand on n'a pas connu la sienne, elle rêvera une vie où elle aurait été libre, sans enfant. C'est aussi un livre sur la maternité, humaine et choisie, loin d'une destinée obligée de femme.

Mathilde est photographe pour un grand magazine. Lorsqu'elle rencontre le prix Nobel de la paix, celui-ci n'hésitera pas à abuser de son statut. Des années plus tard, elle sera ramenée à cette expérience douloureuse et à l'impératif de réparer de ce traumatisme qui l'aura habitée depuis.
Texte sur le secret et la soumission apprise, sur un monde où la femme est un objet, et sur la possibilité encore difficile de se défaire de ces stéréotypes.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Sylvie Le Bihan