Les capitalismes à l'épreuve de la pandémie
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les capitalismes à l'épreuve de la pandémie

La Découverte

Offres

  • AideEAN13 : 9782348065842
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    15.99

Autre version disponible

Depuis le début de la crise mondiale de la covid-19, les questionnements sur
l'avenir des capitalismes se sont multipliés. Et nombre de voix se sont
élevées pour que les " jours d'après " ne soient plus jamais comme " ceux
d'avant ". Dans le court terme, les pronostics étaient confrontés à une
incertitude radicale, invitant à la prudence : il faudra du temps pour démêler
l'écheveau des responsabilités et construire d'éventuelles alternatives.
D'où l'importance de comprendre les ressorts de la crise. Comme l'a montré le
célèbre _18 Brumaire de Louis Bonaparte_ de Marx (1852), les meilleures
analyses " à chaud " sont le fait d'auteurs ayant une vision de la dynamique
du système sur un horizon long. C'est pourquoi Robert Boyer, contributeur
majeur de l'École de la régulation – qui étudie l'économie comme partie
intégrante de sociétés traversées par l'histoire –, est bien placé pour
relever ce défi. Lors de crises précédentes, il a démontré la valeur
explicative de cette approche, qui prend en compte à la fois les inerties
tendant à la reproduction du système et les forces impulsant sa transformation
: l'issue n'est pas écrite à l'avance et plus longtemps durent les crises,
plus le retour à la situation antérieure devient improbable.
Dans cet essai, l'auteur donne à comprendre les processus déclenchés en 2020
et éclaire sur le champ des possibles. La dislocation des relations
internationales, l'éclatement de la zone euro, la déstabilisation de l'État
social, la montée des populismes ne sont pas improbables. Mais n'est pas non
plus exclue une grande bifurcation vers un nouveau modèle construit sur la
complémentarité entre éducation, formation, santé et culture, qui répondrait à
la demande de solidarité des citoyens et aux exigences de la transition
écologique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.