Je bois donc je suis
EAN13
9782234064942
ISBN
978-2-234-06494-2
Éditeur
Stock
Date de publication
Collection
Essais - Documents
Nombre de pages
300
Dimensions
20 x 12 cm
Poids
300 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
844
Fiches UNIMARC
S'identifier

Je bois donc je suis

De

Stock

Essais - Documents

Offres

Autre version disponible

Les anciens avaient trouvé une solution au problème de l'alcool : ils l'intégraient aux rituels religieux, le considéraient comme l'incarnation d'un dieu et écartaient le comportement perturbateur comme étant le fait du dieu et non de l'adorateur. Peu à peu, grâce à la discipline du rituel, de la prière et de la théologie, le vin s'est séparé de ses origines orgiaques pour devenir avant tout une libation solennelle aux Olympiens puis à l'Eucharistie chrétienne – cette brève rencontre avec le sacré qui a pour but la réconciliation.

Nous connaissons l'opinion médicale selon laquelle boire un verre ou deux par jour est bon pour la santé, ainsi que l'opinion concurrente qui veut que boire plus d'un verre ou deux nous soit fatal. Qu'il soit bon ou non pour le corps, Roger Scruton soutient que le vin, bu dans le bon état d'esprit, est incontestablement bon pour l'âme. Et la philosophie est ce qui existe de mieux pour accompagner le vin. En pensant avec le vin, vous n'apprenez pas seulement à boire en pensant mais à penser en buvant.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

8 mai 2011

Un verre de vin éloigne le médecin...

Je dois d'abord avouer que je n'ai pas pu lire cet essai en entier : trop long, la mise en page rendant la lecture difficile : la police de petite taille, les lignes proches les unes des autres, les notes ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Roger Scruton