Un enfant volé, roman
Éditeur
Philippe Rey
Date de publication
Collection
Littérature française
Langue
français
Code dewey
843
Fiches UNIMARC
S'identifier

Un enfant volé

roman

Philippe Rey

Littérature française

Offres

  • AideEAN13 : 9782848762876
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    10.99
" J'essaie de regarder loin, la neige et la nuit inventent un jeu inconnu de moi. Le froid se plaque sur ma poitrine, je l'arrête, le détourne. À l'arrière, le petit ange est protégé. Je me retourne, je regarde ma trace parfaitement lisible. Je me dis que je suis le gibier idéal, alors je tourne en rond, je crie ma rage dans la nuit. J'efface le fleuve de ma fuite, je marche à reculons, fais des pas de côté, m'arrête, repars, sautille, tente de réduire cette évidence, cet aveu à un simple murmure, une sueur sous les étoiles. " On ne sait qui il est ni d'où il vient. En ce soir d'hiver, dans une étable, il abat brutalement deux vaches, puis le fermier accouru, et enfin sa femme hurlante qui s'affale dans la neige. À l'intérieur de leur maison, il découvre un nouveau-né, qu'il emmaillote et emmène, sans la moindre hésitation. Commence alors une longue errance pour l'homme et le " petit ange " attaché sur son dos : dans les villes désertes, les trains pris au hasard, les forêts, jusqu'à la rencontre avec les Renommieux, " montreurs d'animaux ", qui les intègrent dans leurs tournées. Là, au sein de cette famille fruste, dans le soin quotidien des lions, des tigres et des panthères, dans le perpétuel renouvellement de la vie nomade, l'homme et l'enfant vont nouer une singulière relation. Jusqu'à l'effroyable tragédie qui clôt cette échappée sous haute tension. Tout au long du récit, le lecteur s'attache malgré lui à ce fugitif, meurtrier et voleur d'enfant, capable aussi de sentiments lumineux, ainsi qu'aux autres personnages qui se débattent dans les méandres de la marginalité. Car ce roman nous conduit dans un univers fait à la fois d'humanité et d'animalité, de sauvagerie et de raffinement, de violence et de douceur. La vie, en somme...
S'identifier pour envoyer des commentaires.