L'ANNIVERSAIRE DU MONDE, Cycle de l'Ekumen
EAN13
9782221105375
ISBN
978-2-221-10537-5
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Collection
Ailleurs et demain. La bibliothèque
Nombre de pages
408
Dimensions
21 x 13 x 2 cm
Poids
384 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
848
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Autre version disponible

Un recueil de nouvelles de pure science-fiction.
La plupart des grands romans de science-fiction d'Ursula Le Guin se situent dans le cadre galactique de l'Ekumen. Ainsi La Main gauche de la nuit (Prix Hugo et Nebula), Les Dépossédés (Prix Hugo et Nebula), Le nom du monde est forêt (Prix Hugo) et Le Dit d'Aka, tous publiés dans la collection " Ailleurs & Demain ". L'Ekumen a été créé il y a des centaines de milliers d'années à partir de la planète Hain. Dans ces temps reculés, les Hainiens, de type humain, ont essaimé sur une multitude de planètes, dont la Terre. Et dans les premiers temps de leur civilisation, ils se sont livrés à des expériences génétiques et sociologiques, et ont dispersé à travers l'univers différentes sortes d'humains. Puis ils se sont désintéressés de ces expériences. Saisis de remords devant le caractère pervers de certaines et assumant leurs responsabilités, ils ont repris contact, longtemps après, avec ces mondes et interviennent avec douceur et patience pour corriger les excès les plus extrêmes. Ce cadre donne à Le Guin l'occasion de décrire des sociétés très différentes, notamment du point de vue de la sexualité, trop rarement abordée dans la science-fiction. Sept sur les huit nouvelles de ce recueil de pure science-fiction appartiennent au cycle de Hain. Par exemple, La question de Seggri se déroule sur un monde où naît un garçon pour seize filles. La situation des hommes, qui vivent dans des châteaux et passent leur existence en jeux, semble d'abord idyllique jusqu'à ce que l'on comprenne que les femmes, en fait, détiennent tout le pouvoir... Comme elle l'explique clairement dans une brève préface, Ursula le Guin n'a pas créé cet Ekumen de façon systématique, mais elle l'a plutôt exploré en ethnologue de la fiction, et il s'est constitué peu à peu dans un certain désordre avoué. Ce désordre correspond à l'immensité de l'espace et du temps considérés. Un lien narratif est assuré par les agents Hainiens qui explorent ces mondes, les Mobiles, et par les travaux des archivistes sur Hain, les Stabiles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Patrick Dusoulier
Plus d'informations sur Ursula Le Guin