Archives « secrètes » , secrets d’archives ?, Historiens et archivistes face aux archives sensibles
Éditeur
CNRS Éditions via OpenEdition
Date de publication
Collection
Histoire
Langue
français
Code dewey
342.44
Fiches UNIMARC
S'identifier

Archives « secrètes » , secrets d’archives ?

Historiens et archivistes face aux archives sensibles

CNRS Éditions via OpenEdition

Histoire

Offres

  • AideEAN13 : 9782271077943
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    7.99

Autre version disponible

En 1941, l’historien médiéviste Marc Bloch critiquait fermement dans
l’Apologie pour l’histoire un obstacle à la connaissance historique, la “
passion du secret ”. Aujourd’hui, à l’heure où la “ transparence ” devient un
lieu commun du discours public sur l’État et sur les pratiques politiques,
cette passion française ne semble pas avoir complètement disparu. La soif
actuelle d’histoire contemporaine et, particulièrement, d’histoire du “ temps
présent ”, l’écho médiatique parfois juridique de certains débats historiques,
ont fait de l’accès aux archives - question apparemment professionnelle, voire
corporatiste - un enjeu public. Dans quelles conditions archivistes et
historiens peuvent-ils exercer leurs métiers ? Au carrefour du droit des
archives, du droit à l’information et du travail nécessairement critique de
l’historien, les auteurs dialoguent et s’interrogent sur l’utilisation des
archives sensibles. Bousculant les préjugés et les idées reçues, les
contributions montrent l’importance d’une interrogation commune et publique
sur les archives afin de permettre l’écriture de l’histoire aujourd’hui mais
aussi préparer celle de demain. L’État contemporain, son attitude à l’égard
des archives, son aptitude à permettre l’écriture de l’histoire, est ici au
cœur d’un débat d’essence civique. L’infléchissement de la recherche
universitaire face aux sources léguées par le passé, la découverte de nouveaux
gisements d’archives amènent également les historiens à rechercher des
approches nouvelles, à proposer des études originales afin de contribuer au
progrès général de la connaissance.
S'identifier pour envoyer des commentaires.