Culottées T01, Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent
EAN13 : 9782070601387
ISBN :978-2-07-060138-7
Éditeur :Gallimard Jeunesse
Date Parution :
Collection :Bandes dessinées hors collection (1)
Nombre de pages :144
Dimensions : 26 x 26 x 1 cm
Poids : 785 g
Langue : français

Culottées T01

Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent

De

Vendu par Librairie l'Esperluète (Chartres 28000)

19.50€

Autre version disponible :

Ebook - Gallimard BDEn stock13,99 €

Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchante ; Agnodice, gynécologue de l’Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane ; Annette, sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin… Pénélope Bagieu brosse avec humour et finesse quinze portraits de femmes, combattantes hors normes, qui ont bravé la pression sociale de leur époque pour mener la vie de leur choix.

Pénélope Bagieu (Auteur) a également contribué aux livres...

Culottées, Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent, Tome 2
En stock, expédié demain 20,50 €
Calendrier Culottées 2017

Calendrier Culottées 2017

Pénélope Bagieu

Bayou

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 9,95 €
Les petites filles modèles

Les petites filles modèles

Comtesse De Ségur

Folio Junior

En stock, expédié demain 5,70 €
EbookLes malheurs de Sophie

Les malheurs de Sophie

Comtesse De Ségur

Gallimard Jeunesse

Disponible en quelques minutes ! 5,49 €
En savoir plus sur Pénélope Bagieu

Vidéo

Mikaël de la librairie Dialogues nous propose ses coups de cœur du rayon bandes dessinées : "Culottées" de Pénélope Bagieu (Gallimard jeunesse), "S'enfuir" de Guy Delisle (Dargaud), "À coucher dehors" d'Anlor et Aurélien Ducoudray et la nouvelle revue pour adolescents "Topo" (Futuropolis).
Réalisation : Ronan Loup.
Questions posées par : Marion Le Goascoz.

1 Commentaire 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

4 étoiles

Par .

Pénélope Bagieu est active sur un blog hébérgé par Le Monde et qui s'appelle Culottées. Elle y raconte la vie de "femmes qui ne font que ce qu'elles veulent". Une femme à barbe, une Apache guerrière, Joséphine Baker, une travailleuse sociale, une gardienne de phare, ... Toutes ont en commun de ne s'être pas résignées et d'avoir combattu les préjugés masculins sexistes. Cette bande dessinée est la version papier du blog pour des gens comme moi qui préfèrent lire avec la bonne vieille méthode.

Bon, je dis des gens comme moi, mais en fait cet album ne m'appartient pas, c'est mademoiselle ma fille qui l'a rapporté en rentrant un ouiquende. J'aime beaucoup la couverture et aussi l'intérieur du livre. De toutes ces femmes, je n'en connaissais que très peu, Joséphine Baker et c'est à peu près tout. Puis, en lisant, je me suis souvenu de certaines d'entre elles : Annette Kellerman (sirène), Leymah Gbowe (travailleuse sociale) et Wu Zetian (impératrice). Pour les autres, eh bien j'ai appris leur existence en même temps que leur parcours.

Pour chacune de ses héroïnes, Pénélope Bagieu dessine une courte biographie, souvent drôle, parce qu'il n'y a pas de raison d'informer dans la tristesse et le solennel. C'est ça qui est bien chez la bédéiste, c'est qu'à chaque fois, elle réussit à nous faire sourire avec des vies de femmes qui se sont élevées et ont combattu souvent contre les hommes, simplement pour exister et vivre ce qu'elles avaient envie de vivre. Si le propos n'est pas drôle, alors c'est le dessin qui fait sourire. Mais qu'on ne s'y trompe pas, Pénélope Bagieu ne se moque pas d'elles, au contraire, elle les met en avant et montre bien qu'une femme dès lors qu'on lui en laisse la possibilité réussit aussi bien qu'un homme dans tous les domaines. J'aime bien le ton général des BD de Pénélope Bagieu, j'avais aimé Joséphine, et aussi les films avec Marilou Berry dans lesquels le ton y était.

Une bande dessinée excellente, féministe diront certains avec ce petit air ironique, moi je dirais simplement humaniste, puisque comme pour les grands hommes on dit qu'il y avait des femmes derrière eux, eh bien derrière ces grandes femmes, il y avait un homme derrière elles... ou d'autres femmes d'ailleurs dont l'auteure parle aussi.