No more men !
Éditeur
Éditions Delatour France
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

No more men !

Éditions Delatour France

Offres

  • AideEAN13 : 9782752101815
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    2.99

Autre version disponible

Descriptions du produit

Extrait

- Votre siège se trouve dans cette allée, mademoiselle. L'hôtesse m'adresse un sourire réconfortant en me rendant la carte d'embarquement mais rien n'y fait. J'ai horreur des avions et penser que je vais passer une partie de la journée dans cet engin me paralyse. Je n'ai plus le courage d'avancer. Les autres passagers s'entassent derrière moi. Ils marmonnent, la colère gronde. L'hôtesse me saisit par le bras.
- Venez avec moi. Je vous accompagne.
Nous remontons l'allée. Voir tous les sièges serrés les uns contre les autres me met mal à l'aise et une avalanche de questions me vient à l'esprit : comment va-t-on tous tenir dans ce coucou ? Comment cet avion peut-il voler sans être déséquilibré ? Est-on sûr d'avoir réparti les masses correctement ? Et si l'appareil se mettait à pencher d'un côté ?
- Nous y sommes.
L'hôtesse vient de m'indiquer un siège sur lequel je me rue et sans attendre, je tâte le dessous du fauteuil, sous le regard surpris de mon accompagnatrice.
- Que faites-vous ? Quelque chose ne va pas ?
- Je vérifie juste...
- Vous vérifiez quoi exactement ?
- Le gilet de sauvetage...
- Je vois.
- J'ai peur.
- Je vois.
- Mais ça va aller. J'espère... Je vérifie toujours, même si je me dis que porter ce truc jaune gonflé à mon cou ne m'aidera pas beaucoup lorsque l'on survolera la terre ferme. Mais étant donné que le pourcentage de mer survolé est supérieur à celui de la terre, avouez que ce ne serait pas de bol qu'on en vienne à se crasher au milieu des champs !
- Pas de bol tout court si on en venait à se crasher, en fait. L'hôtesse de l'air fait de l'esprit mais j'ai du mal à me détendre.
- De vous à moi, j'aimerais vous croire mais pour être franche, j'ai le sentiment que le crash est la solution ultime dès lors que j'ai mis les pieds dans un avion.
Je me mets à rire et c'est nerveux. Je jette un coup d'oeil autour de moi et j'ai dû parler très fort car les autres passagers me scrutent telle une bête curieuse.
- Ne vous inquiétez pas, Messieurs-dames, je ne porte pas la poisse, vous pouvez vous rassurer. Cela étant dit, il faut bien mourir un jour.
L'hôtesse me saisit par les épaules et me fixe de son regard joliment maquillé. Je sens qu'elle perd gentiment patience.
- Écoutez plutôt ce que j'ai à vous dire : si vous n'avez jamais pris l'avion, vous ne pouvez présager de ce qui peut se passer à bord, et si vous l'avez déjà pris et bien j'ai la délicate mission de vous annoncer que vous n'avez pas péri dans un crash, CQFD. Alors maintenant, prenez place confortablement et tâchez de vous détendre. Je reviendrai vous voir tout à l'heure.

Présentation de l'éditeur

« Amoureuse plus jamais tu ne tomberas »
S'il ne devait y en avoir qu'un, c'est ce commandement qu'Isabelle, jeune trentenaire pétillante et dynamique, se promettrait de respecter. Elle en est maintenant certaine, ce commandement était de tous, le plus sage. Dommage que Moïse l'ait oublié sur le mont Sinaï...
Et pour sceller cette nouvelle promesse, quoi de mieux que de sauter dans un avion et de fuir ce «largueur» de fiancé, incapable d'assumer l'amour soit disant étouffant qu'elle lui porte ? Destination New York, sa vie tumultueuse, les joggeurs athlétiques de Central Park et les élégants businessmen du NYSE... Ce serait bien le comble qu'elle rompe sa promesse !
Pourvu que son frère ait reçu son message et l'attende à la descente d'avion... Mais qui est cet Apollon qui tient une pancarte à son nom dans le hall d'arrivée ? Le... voisin de son frère ? Il ne manquait plus que ça. Non Isabelle. RÉSISTE. Une promesse est une promesse.
Remarquez, y a-t-il un commandement qui interdise de convoiter le voisin ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.