Rencontres

Aujourd'hui

Du au , L'&

Agendas, stylos, cahiers, enveloppes, chemises, crayons de couleur, ramettes de papier, contrats de location... Désormais, vous pouvez acheter vos articles de papeterie à l'Esperluète. Et s'il manque des choses, nous avons la possibilité de commander pour que les articles arrivent sous 3 jours ouvrés.

Plus d'informations

Katherine TANNEAU
Du au , L'&

"D’une porte à l’autre, ENTRE, des photographies...
Rassemblées en courtes séquences, en fragments, ruptures ou analogies, elles
attendent d’être vues ou mieux, regardées de près.Une rencontre possible avec elles peut s’instaurer, un dialogue commencer…
Allez savoir! ».
KT.

Plus d'informations

À venir

Tous les événements

Festival littéraire Extra !
Le , L'&

" La nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles..."

Charles Baudelaire, Correspondances in Les fleurs du mal

Ces correspondances ouvriront le bal d'une nouvelle journée internationale de poésie, placée sous le signe
de Charles Baudelaire, dont nous commémorons le bicentenaire de la naissance. Une manifestation à l'initiative du Centre Pompidou et du Festival littéraire Extra ! En partenariat, entre autres, avec le magazine Télérama.

Autour de lectures, d'écritures, de musiques, Nicolas Gruszkiewicz présentera un poète avant-gardiste, dont le verbe, toujours en exil, court encore chez nos contemporains.

N. G. pour l'&

Rencontre en partenariat avec le Centre Pompidou.

Facebook - https://www.facebook.com/centrepompidou.fr
Twitter - https://twitter.com/centrepompidou
Instagram - https://www.instagram.com/centrepompidou/


LE CAHIERS
Avec Jacques Kraemer
Le , L'&

None


Au printemps des monstres
Avec Philippe Jaenada
Le , L'apostrophe

Ce n'est pas de la tarte à résumer, cette histoire. Il faut procéder calmement. C'est une histoire vraie, comme on dit. Un garçon de onze ans est enlevé à Paris un soir du printemps 1964. Luc Taron. (Si vous préférez la découvrir dans le livre, l'histoire, ne lisez pas la suite : stop !) On retrouve son corps le lendemain dans une forêt de banlieue. Il a été assassiné sans raison apparente. Pendant plus d'un mois, un enragé inonde les médias et la police de lettres de revendication démentes, signées « L'Étrangleur » ; il adresse même aux parents de l'enfant, horrifiés, des mots ignobles, diaboliques, cruels. Il est enfin arrêté. C'est un jeune homme banal, un infirmier. Il avoue le meurtre, il est incarcéré et mis à l'écart de la société pour le reste de sa vie. Fin de l'histoire. Mais bien sûr, si c'était aussi simple, je n'aurais pas passé quatre ans à écrire ce gros machin (je ne suis pas fou). Dans cette société naissante qui deviendra la nôtre, tout est trouble, tout est factice. Tout le monde truque, ment, triche. Sauf une femme, un point de lumière. Et ce qu'on savait se confirme : les pervers, les fous, les odieux, les monstres ne sont pas souvent ceux qu'on désigne.

Événements passés

Archives

Le , L'&

Nous avons le plaisir de recevoir le scénariste chartrain, Jean-François Vivier, pour une séance de dédicace de ses deux nouvelles BD, Herr Doktor et La Patrouille du Faucon, ainsi que ses albums précédents: Franz Stock, Honoré d'Estienne d'Orves dont nous commémorons les 80 ans de la mort cette année, Hercule Poirot La Mystérieuse affaire de styles et Le Sacré-Coeur de Montmartre.

Si le temps le permet, la dédicace aura lieu sous le préau d'entrée de la librairie.


Le , L'&

Anne Dumergue sera en dédicace à la librairie le samedi 26 juin, on vous donne rendez-vous au rayon jeunesse de 15h à 18h, à l'occasion de la parution de son nouveau roman jeunesse : "Les yeux de Gwen" paru aux éditions Ella et pour la collection "Des enquêtes au poil", éditée chez Castor Poche, pour les jeunes lecteurs de 6 à 8 ans.

Les yeux de Gwen, paru aux éditions Ella
****
C’est la fin de l’été. Gwen et ses parents reviennent s’installer dans le village de Bretagne où il a fait ses premiers pas. Les souvenirs heureux remontent à la surface. Mais ses nouveaux camarades le questionnent sur ses origines, alors qu’il ignore tout de ses premiers mois, avant son adoption. Certains le maltraitent. Le garçon va fouiller un passé plus secret. Peu à peu, Gwen accepte de s’ouvrir à l’Asie qui bouillonne en lui. Et qui lui réserve d’incroyables découvertes !
Roman à découvrir dès 10 ans.


Marianne Montchougny
Du au , L'&

Faisant sienne la remarque de Marcel Proust au sujet de ceux qui ne savent pas pratiquer « dans les choses un sectionnement qui nous débarrasse de leur apparence coutumière et nous permet des analogies » (À l’ombre des jeunes filles en fleurs), c’est affranchie de toute velléité illustrative que Marianne Montchougny a réalisé ses derniers livres d’artiste et calligraphies peintes.
En grande partie inspirés par l’univers d’À la recherche du temps perdu, on peut les découvrir en ce mois de juin à la librairie L’Esperluète de Chartres. « La métaphore proustienne me permet un jeu plastique non littéral et personnel », explique l’artiste qui s’adonne à de libres et poétiques évocations, telles les baignoires de l’Opéra réservées à la bonne société parisienne décrites par l’écrivain comme des fonds sous-marins, restituées par des algues fraîches dont les contours ou l’empreinte jouent avec le texte manuscrit (Néréides et tritons). On pourra aussi découvrir des livres inspirés par d’autres auteurs, notamment André Suarès (Les Petites Filles) et George Sand (La botanique est un roman) dont l’adage « On ne fait de la botanique bien attentive que quand on a l’esprit libre des grandes préoccupations personnelles ou reposé des grandes douleurs » a particulièrement interpellé Marianne Montchougny en ces temps agités de pandémie. Une autre thématique, peu réjouissante mais prégnante, qui s’est fait une place dans ses récentes créations (Un printemps contagieux Novembre 2020…) conçues à partir de coupures de presse du Journal du Centre.

Stéphanie Durand-Gallet
Art & Métiers du Livre

Marianne Montchougny. Livres
d’artiste et calligraphies peintes,
du 1er au 26 juin 2021, librairie
L’Esperluète, 10, rue Noël Ballay,
28000 Chartres. Du mardi au samedi
de 9h30 à 19h, lundi de 13h à 19h.
Tél. : 02 37 21 17 17. Pour contacter
l’artiste, courriel : montchougny.
marianne@gmail.com, site Internet :
marianne.montchougny.free.fr