Événements à la librairie - Prochainement

Marie-France Saliège et Michel Brice
Ajouter à mon calendrier
Le , L'&

Raoul Philippe, jeune artiste chartrain, naquit et vécut en basse ville dans le
quartier Saint-Pierre dans une famille de condition modeste. À l’âge de douze
ans, il dut prendre un emploi à la Mairie de Chartres. À quinze ans, il y occupait
un poste de commis d’architecte, métier qu’il exerça jusqu’à la guerre. Il
consacrait la plus grande partie de ses loisirs à la musique, mais surtout à la
peinture. Il excellait dans les aquarelles qui représentaient le Chartres ancien, les
bords de l’Eure avec ses reflets dans l’eau, des communes environnantes, et
même des quartiers de Paris et ses lieux de vacances. Beaucoup de ses œuvres
ont disparu au fil des années…
À la déclaration de guerre, Raoul Philippe, marié seulement depuis neuf
mois, était réserviste au 302 e régiment d’infanterie. Il quitta Chartres le 9 août,
fut blessé le 24 et mourut le 4 septembre à Bar-le-Duc. Il avait vingt-neuf ans.


      Avec Chérif Zananiri
      Ajouter à mon calendrier
      Le , L'&

      None


        Pauline Delabroy-Allard conte Sarah
        Ajouter à mon calendrier
        Le , L'&

        Ça raconte Sarah, sa beauté mystérieuse, son nez cassant de doux rapace, ses yeux comme des cailloux, verts, mais non, pas verts, ses yeux d’une couleur insolite, ses yeux de serpent aux paupières tombantes. Ça raconte Sarah la fougue, Sarah la passion, Sarah le soufre, ça raconte le moment précis où l’allumette craque, le moment précis où le bout de bois devient feu, où l’étincelle illumine la nuit, où du néant jaillit la brûlure. Ce moment précis et minuscule, un basculement d’une seconde à peine. Ça raconte Sarah, de symbole : S.


        Véronique Réaud
        Ajouter à mon calendrier
        Le , L'&

        Véronique Réaud a dirigé pendant 30 ans un bureau de musique classique, collaborant avec les orchestres et les solistes européens les plus renommés, particulièrement dans le domaine de la musique « baroque ».
        Sa passion étant depuis toujours l’écriture, elle profite de sa retraite pour s’y adonner à temps plein. Elle a écrit une quinzaine de pièces pour la compagnie amateur de son petit village percheron.

        Après « Cités Félines » et « Villages Félins », le troisième et dernier volet de la Trilogie Félines, « Noëls Félins » a été écrit par Véronique Réaud en solo. So coauteur et compagnon, Nyindjé Le Chat Ecrivain ayant rejoint le Paradis des Chats le jour même de la parution de « Villages Félins ». Le style de ce recueil s’en est trouvé modifié. Ce ne sont plus les chats qui parlent – bien qu’ils restent les personnages centraux des récits… Toujours inspirée d’histoires réelles , cette série de nouvelles a pour cadre le temps de Noël. La tendresse et l’humour y sont toujours très présents. En cadeau, le lecteur découvrira en fin de volume les recettes de cuisine festive évoquées dans les histoires.

        50% des droits d’auteurs de « Noëls Félins » sont, comme ceux des précédents ouvrages de la Trilogie, reversés à des Associations de protection féline (La Vallée des Chats, SOS Animal Tendresse et la SPDA de Bouconville)


        Valérian Venet en dédicace
        Ajouter à mon calendrier
        Le , L'&

        None

          Archives