Événements à la librairie - Prochainement

Son empire
Ajouter à mon calendrier
Le , L'&

Il la kidnappe. Comme un tour de magie. Je perds ma mère. J'ai sept ans.Il faut voir comment ça se passe. Le déroulement. Heure par heure. C'est intense. Ma mère est pourtant sur des rails. Je me la rappelle très bien à ce moment-là, qui trace, voûtée parfois, toujours à la besogne, comme une machine en quelque sorte. Et soudain, le choc. Il l'expédie ailleurs. Il la prend, il la vide, il se met dedans et il ne ressort jamais."Une femme rencontre un homme qui prétend l'aimer. Sa fille observe, impuissante, la prise de pouvoir progressive de cet homme jaloux, menteur, obsessionnel, voleur et paranoïaque, sur l'esprit de sa mère subjuguée.Dans ce roman inquiétant, à l'humour glacial, Claire Castillon excelle à disséquer les contradictions de la femme et la perversité de l'homme qui la manipule, tenant le lecteur sous le regard ambivalent de la fillette, témoin de l'effondrement de sa mère.


un voyage dans le temps en lectures
Avec Jacques Kraemer
Ajouter à mon calendrier
Le , L'&

Je décide ( il faut bien parfois sortir de son indécision ) de commencer ma lecture tranquillement au
15 Octobre 2011

ceci pour prendre un peu de recul. Une décennie.
De l'eau depuis a coulé sous les ponts de l'Eure.
Dix ans de nos vies se sont écoulés sans retour. Allons-y voir. Sur nos traces.
Quel effet cela nous fera-t-il ? Nous nous comparerons.
Confrontation ( 10 ans après ) des nous d'hier aux nous d'aujourd'hui.
Je caviarderai, le cas échéant, quelques passages trop intimes, étant un exhibitionniste pudique; et éventuellement quelques lignes trop injustement polémiques qui pourraient blesser des proches et des lointains.

Je lirai pendant une heure à côté d'un réveil dont la stridente sonnerie marquera la fin de ma lecture, la fin du petit somme, la fin du plaisir espéré et partagé. On pourra faire suivre la lecture par un échange de propos entre le lecteur et les spect'amis. Pas trop long! On fermera boutique ( dit Kraemerele, le petit boutiquier du Théâtre ) vers 20h30, heure raisonnable encore pour un dîner un peu tardif, et digérer le tout, lecture et repas du soir, avant la nuit réparatrice.


Au printemps des monstres
Avec Philippe Jaenada
Ajouter à mon calendrier
Le , L'apostrophe

Ce n'est pas de la tarte à résumer, cette histoire. Il faut procéder calmement. C'est une histoire vraie, comme on dit. Un garçon de onze ans est enlevé à Paris un soir du printemps 1964. Luc Taron. (Si vous préférez la découvrir dans le livre, l'histoire, ne lisez pas la suite : stop !) On retrouve son corps le lendemain dans une forêt de banlieue. Il a été assassiné sans raison apparente. Pendant plus d'un mois, un enragé inonde les médias et la police de lettres de revendication démentes, signées « L'Étrangleur » ; il adresse même aux parents de l'enfant, horrifiés, des mots ignobles, diaboliques, cruels. Il est enfin arrêté. C'est un jeune homme banal, un infirmier. Il avoue le meurtre, il est incarcéré et mis à l'écart de la société pour le reste de sa vie. Fin de l'histoire. Mais bien sûr, si c'était aussi simple, je n'aurais pas passé quatre ans à écrire ce gros machin (je ne suis pas fou). Dans cette société naissante qui deviendra la nôtre, tout est trouble, tout est factice. Tout le monde truque, ment, triche. Sauf une femme, un point de lumière. Et ce qu'on savait se confirme : les pervers, les fous, les odieux, les monstres ne sont pas souvent ceux qu'on désigne.


Ajouter à mon calendrier
Du au , L'&

Chartres objectif est une association chartraine née en 1950. Elle a pour vocation le partage de connaissances sur le vaste sujet qu’est la photographie. L’association accueille des photographes euréliens de tous niveaux, de toute sensibilité et dans tous les domaines, du portrait, à la photo de sport, du reportage à celle de paysage. Les échanges donnent lieu à des ateliers, des conférences, des concours internes ou externes et des expositions. Nos photographies présentées en concours régionaux, nationaux ou internationaux récoltent régulièrement des prix. Actifs auprès des associations de Chartres Métropole, les membres de Chartres Objectif immortalisent les événements culturels et les rencontres sportives locales. Le format numérique étant à présent très majoritaire, des ateliers de formation à la retouche et à la création graphique ont été ajoutés aux thèmes explorés. C’est cet angle qui vous est présenté aujourd’hui à travers l’exposition « Paradoxe ».

Un paradoxe, c’est quoi ?
Un paradoxe est une pensée qui va à l’encontre du bon sens. Par exemple, en admettant qu’une tartine beurrée tombe toujours du côté beurre, et qu’un chat retombe toujours sur ses pattes, qu’arrive-t-il si l’on attache une tartine sur le dos du chat ? Ici, nulle expérience de ce type, il s’agit seulement d’une image qui contrarie notre cerveau par des compositions illogiques. Une photographie « Paradoxe » est une construction graphique complexe, ajoutant à l’image d’origine un sentiment, une atmosphère, une opinion. Les images sont ici associées à des œuvres littéraires. Laissez votre imaginaire se perdre dans ces mondes géométriques mais non moins poétiques !

Archives