Événements à la librairie - Prochainement

Poésie
Ajouter à mon calendrier
Le , L'&

" J'envisage l'impossible " (Éditions de l'Iconoclaste) ou les chroniques d'un trentenaire

Il quitte sa ville natale après l’adolescence, sans se retourner.
Dans sa tête des rêves de danse, de musique, direction la capitale.
Puis survient la paternité, le moment de rassembler ses souvenirs, d’interroger les ainés, de savoir quoi transmettre.
Arthur Navellou questionne ses rêves et ses peurs, cherche sa place dans le monde, maniant le charme et la surprise.

Arthur Navellou est né en 1987. Musicien, chanteur, comédien et poète, il a notamment été repéré au sein du groupe de musique Catastrophe. " J’envisage l’impossible " (Éditions de l'Iconoclaste) est son premier livre.

Infos pratiques : rencontre et dédicaces, le samedi 19 février à partir de 15 heures.

Nicolas G. pour l'&


MONUMENT EN PERIL
Avec Julia Deck , Julia Deck
Ajouter à mon calendrier
Le , L'&

Une femme très belle, des jumeaux (enfin, c'est pas sûr), une demi-sœur plus grande, une première dame de la république, un aréopage de gens de maison, peut-être aussi un peu profiteurs, entrent, sortent, se disputent les faveurs d'une star sur le déclin, mais très riche. Jusqu'à ce que l'arrêt des vols internationaux empêche l'accès aux comptes bancaires offshore et ébranle les fondations du monument national. Des personnages de cinéma pris dans une pièce de Courteline nous offrent ici une comédie drôle et grinçante, formidablement écrite.


un voyage dans le temps en lectures
Avec Jacques Kraemer
Ajouter à mon calendrier
Le , L'&

Je décide ( il faut bien parfois sortir de son indécision ) de commencer ma lecture tranquillement au
15 Octobre 2011

ceci pour prendre un peu de recul. Une décennie.
De l'eau depuis a coulé sous les ponts de l'Eure.
Dix ans de nos vies se sont écoulés sans retour. Allons-y voir. Sur nos traces.
Quel effet cela nous fera-t-il ? Nous nous comparerons.
Confrontation ( 10 ans après ) des nous d'hier aux nous d'aujourd'hui.
Je caviarderai, le cas échéant, quelques passages trop intimes, étant un exhibitionniste pudique; et éventuellement quelques lignes trop injustement polémiques qui pourraient blesser des proches et des lointains.

Je lirai pendant une heure à côté d'un réveil dont la stridente sonnerie marquera la fin de ma lecture, la fin du petit somme, la fin du plaisir espéré et partagé. On pourra faire suivre la lecture par un échange de propos entre le lecteur et les spect'amis. Pas trop long! On fermera boutique ( dit Kraemerele, le petit boutiquier du Théâtre ) vers 20h30, heure raisonnable encore pour un dîner un peu tardif, et digérer le tout, lecture et repas du soir, avant la nuit réparatrice.

Archives