La vie rêvée des plantes

Seung-U Lee

Folio

  • 2 décembre 2015

    Après des années d'absence, Kihyon revient vivre auprès des siens, dans la maison familiale où règne le silence. Sa mère tient un restaurant qui lui prend tout son temps. Son père ne s'occupe que de ses plantes. Son frère, Uhyon, vit reclus depuis qu'un accident durant son service militaire l'a privé de ses deux jambes.
    Kihyon exerce en dilettante le métier de détective privé est chargé par un mystérieux commanditaire de suivre sa propre mère. Sa filature lève le voile sur le grand secret de cette femme qui lui a toujours préféré son aîné. Ne va-t-elle pas, depuis qu'il est amputé, jusqu'à le conduire dans des motels où il peut assouvir ses pulsions sexuelles avec des prostituées qu'elle se charge de trouver ? Ce frère, étudiant brillant et engagé, passionné de photographie, promis à un bel avenir, adoré par ses parents, a toujours été source d'admiration et de jalousie pour Kihyon, jalousie exacerbée par la présence de Sunmi, sa petite amie dont il s'était follement épris. Mais avec son retour, Kihyon, plus mûr, plus lucide, prend conscience de sa responsabilité dans le destin de Uhyon et va tenter de redonner un sens à la vie du jeune homme qui vit très mal sa nouvelle condition.

    Entre délicatesse et violence, poésie et réalité crue, le récit de Kihyon est une confession où l'espoir fou de réparation se substitue peu à peu à la culpabilité. Dans cette famille qui vit dans le silence et les non-dits, les sentiments couvent comme le feu sous les braises. Le père, effacé, négligé, est pourtant celui qui unit et aide, de loin, les siens à se redécouvrir.
    Flirtant avec la mythologie et le fantastique, cette histoire poétique sait aussi se faire violente et érotique. Une lecture intrigante et envoûtante qui prouve encore une fois combien la littérature coréenne, étrange et subtile, recèle des petites merveilles méconnues. A découvrir.