20,00
Conseillé par (Libraire)
14 avril 2020

Alsace, 1944, Mathilde tombe amoureuse d'Amine, soldat marocain venu défendre les couleurs du drapeau français. Trois ans plus tard, le jeune couple s'installe dans une ferme prés de Meknès. Mathilde découvre une culture, mais aussi un homme qu'elle ne connaissait finalement pas ou si peu...
Leïla Slimani s'inspire de la vie de ses grands-parents et nous offre une histoire, un récit, des personnages qui évoluent au fil des traditions ancestrales et culturelles.
Un premier tome réussi mêlant histoire familiale et bouleversements historiques.

Tous les conseils de lecture

OLIVIER COJAN
Le , L'&

Auteur du succès Le grand voyage de la Marie-Amélie et de la fresque Le pays où vont mourir les rêves, Olivier Cojan revisite les années de son enfance à Alger.

L’écrivain nous raconte, avec le talent qu’on lui connait, la vie de trois familles plongées dans le tumulte de la guerre

entre 1956 et 1962.

Les trois amis Jean-Jacques, Zayne et André grandissent à Alger entre 1956 et 1964. Ils sont jeunes, amoureux et fous de cinéma.

Une fois de plus, Olivier Cojan nous entraine dans un roman empli d’émotions, d’espérance et d’humanité malgré la tourmente qui menace.

« Amar Jean-Jacques ?

Le censeur leva les yeux de sa liste et balaya du regard le groupe des sixièmes intimidé par la solennité du rituel de la rentrée.

– Amar Jean-Jacques, réitéra-t-il en élevant la

voix.

Le nommé Amar n’était pas là. Le censeur biffa le nom de l’absent sur sa liste et appela l’élève suivant.

– Bernat Philippe…

L’appelé sortit du groupe et se posta avec timidité devant Monsieur Moresco, le professeur de mathématiques. À l’appel de son nom, Bidru Marcel vint se ranger à côté de Bernat, puis Boccolini Gianni et Cohen Didier se placèrent derrière eux et, en suivant l’ordre alphabétique,

la classe de sixième B commença de se constituer.

Un peu empruntés, les potaches faisaient

connaissance sous l’oeil peu amène du professeur

qui allait les prendre en charge toute la matinée.

– Messahoud… Zayn…

Le censeur butait sur ce nom et ce prénom indigènes. Il leva le nez de son papier et regarda le jeune Zayn aller se placer à la fin du rang avant de reprendre sa litanie. »

Tous les événements