A ceux qui se croisent

A ceux qui se croisent

Pauline Maurenc

Robert Laffont

  • 28 juillet 2019

    Cœurs croisés

    On commence d’un œil distrait cette histoire qui se déroule entre Nice, New
    York et les Hamptons. L’héroïne, Lucy, a cinquante ans, voilà qui est
    rafraîchissant. Et le héros 57, encore mieux. L’œil distrait se transorme au
    fil des pages en deux yeux hypnotisés par cette excellente comédie romantique,
    jusqu’à la redescente sur terre ferme quelques heures plus tard.

    Lucy est une femme qui se cherche. Après une calamiteuse histoire d’amour avec
    Tomas, elle est tombée sur un camarade d’enfance, Laurent et depuis s’est
    laissée porter par leur couple dans lequel les rôles sont bien définis : à lui
    de la protéger et de lui assurer une existence confortable, à elle d’occuper
    ses loisirs à parfaire sa culture. Leur mariage aurait pu tenir longtemps si
    elle n’avait découvert qu’il lui avait caché l’existence d’un fils. Pour Lucy,
    le monde s’écroule, elle en perd sa voix au sens propre. Et semble prête à
    être cueillie par Paul rencontré par hasard, un homme de théâtre connu dans le
    monde entier pour son talent et son sale caractère. La voilà séduite,
    capturée, tourmentée.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u