A l'insu des Insus, l'exposition du moment, jusqu'au 23 février
Vernissage samedi 24 novembre

A l'insu des Insus, l'exposition du moment, jusqu'au 23 février Vernissage samedi 24 novembre

L’Insu des INSUS, exposition de photographies de Barbara d’Alessandri
Galerie L’Esperluète à Chartres du 24 novembre 2018 au 23 février 2019
Photographe professionnelle, Barbara d’Alessandri est connue surtout pour ses portraits des personnalités
du monde de la culture (Michel Houellebecq...) et des artistes du showbiz.
Les photos qu’elle présente à la Galerie de l’Esperluète, s’inscrivent dans cette perspective puisqu’elles sont
issues d’un «reportage» qui lui a permis de suivre le groupe rock les Insus -formé de Jean-Louis Aubert,
Louis Bertignac, Richard Kolinka et du bassiste Aleksander Angelov- soit une métamorphose réussie du
groupe Téléphone. Elle a su capter au plus près les instants intimes de cette tournée du groupe qui a eu lieu
entre 2015 et 2016.
Le choix du noir et blanc traduit avec naturel le bonheur de la complicité retrouvée entre musiciens. C’est
un choix qui permet aussi de souligner avec force l’énergie vibrante qui se répand sur les scènes de concert.
Le noir et blanc semble enfin effacer les années pour conférer à ce groupe de rock une présence
intemporelle.
Barbara d’Alessandri, qui connaît bien ces artistes, sait restituer des visages très différents selon les
moments: Aubert et Bertignac seuls, le regard un peu rêveur à la faveur d’une pause, ou au contraire des
séquences marquées par l’intensité et la concentration des attitudes et des regards, lors d’une balance ou
d’une répétition. Le chien Aldo vient parfois solliciter Jean-Louis pour un pas de danse, tout en souplesse.
Ce sont des photos prises «en coulisse» qui témoignent du «quotidien extraordinaire» des Insus en
tournée.
Elle saisit aussi tout un monde de technique et de matériel auquel elle sait donner une présence
remarquable: la batterie ressemble à un dieu de métal, le cœur d’une citadelle imprenable. Les câbles
grouillent et serpentent, tandis que les lumières dessinent un ciel étoilé qui surplombe les stars en dessous.
Les guitares ne sont plus seulement des instruments mais des fétiches attentifs. On notera au passage
qu’une guitare de Jean-Louis Aubert a été entièrement créée à Chartres par le luthier Sylvain Coppin: JeanLouis
la tient bien serrée sur cette photo où il est pris seul de face.
Les quelques photos de concert, du fait qu’elles sont prises du «backstage», présentent le public en arrièreplan
comme une marée humaine qui exerce son énorme pression bienveillante tandis que les artistes sont
saisis de façon inhabituelle par ce regard «insu» de la photographe et qui devient le nôtre lorsque nous
venons visiter cette exposition.
Lucien Giraudo
PHOTOS EN VENTE:tirage baryta contre collé sur aluminium 40 X 60 ,numéroté /20 plus deux épreuves
d’artistes
400 € Possibilité de règlement en 2 fois
PENSEZ A UN CADEAU ORIGINAL POUR NOËL!
Renseignements et réservations: 06 75 54 31 15 pontdesarts@wanadoo.fr

L'Insu des Insus

Alessandri Barbara D

Sonatine

35,00

SONATINE (48)